j'ouvre le bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default j'ouvre le bal

Message par samendoza le Mar 6 Mai - 23:35

Bonsoir à toutes et à tous !
J'ai 2 questions, et je vais essayer de faire simple.
1/Je crois avoir toutes les cartes en main pour seduire.
Encore faudrait-il que j'arrive à supporter les regards masculins à mon encontre.Alors les provoquer, c'est pour le moment impensable. C'est plus fort que moi, je n'y parviens pas. Un regard soutenu - sans faire allumeuse affamée - et un sourire, c'est pas la mer à boire! Eh bien il faut croire que si.

Peut-être faut-il travailler un certain aspect de l'Inner Game . Dans ce cas, comment s'exercer à avoir l'EC de celle qui ne doute de rien?

2/ Cette question s'adresse directement à Radiguet, mais si quelqun a une reponse je suis attentive.
Un PUA , par defiition, ratisse large et considere la population cible de sa seduction comme un sujet d'etude. Mais si cette seduction s'avere efficace, comment gere-til le succes avec, mettons, 5 femmes simultanement? Et comment une femme pourrait-elle gerer ce succes?
En ce qui me concerne, je veux aussi ratisser large, mais je l'avoue, sans passer par la case SEX - en tout cas pas avec n'importe qui. Comment verrais tu une façon de gerer cela? Est ce que la fameuse replique " je prefere que nous restions amis" est de mise?

samendoza

Messages : 10
Date d'inscription : 01/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: j'ouvre le bal

Message par Radiguet le Mer 7 Mai - 11:41

Samendoza a écrit:1/Je crois avoir toutes les cartes en main pour seduire.
Encore faudrait-il que j'arrive à supporter les regards masculins à mon encontre.Alors les provoquer, c'est pour le moment impensable. C'est plus fort que moi, je n'y parviens pas. Un regard soutenu - sans faire allumeuse affamée - et un sourire, c'est pas la mer à boire! Eh bien il faut croire que si.

Peut-être faut-il travailler un certain aspect de l'Inner Game . Dans ce cas, comment s'exercer à avoir l'EC de celle qui ne doute de rien?

Pour soutenir le regard de quelqu'un quel qu'il soit il y a une technique qu'on avait vue en cours de communication.Vise avec ton regard la partie de son front entre les deux yeux.L'oeil humain n'a pas l'accuité nécessaire pour capter des différences d'angles aussi minimes.Ainsi pour ton interlocuteur tu le regardes dans les yeux alors que toi tu regardes juste son front.

Maintenant pour que la confiance en toi transpire de ton regard il n'y a pas de remède miracle.Avec la pratique et le fait que tu repousses toujours plus loin ta zone de confort,alors tu auras le regard de celle qui ne doute de rien.Ca viendra avec le temps et la pratique.

Samendoza a écrit:Cette question s'adresse directement à Radiguet, mais si quelqun a une reponse je suis attentive.
Un PUA , par defiition, ratisse large et considere la population cible de sa seduction comme un sujet d'etude. Mais si cette seduction s'avere efficace, comment gere-til le succes avec, mettons, 5 femmes simultanement? Et comment une femme pourrait-elle gerer ce succes?
En ce qui me concerne, je veux aussi ratisser large, mais je l'avoue, sans passer par la case SEX - en tout cas pas avec n'importe qui. Comment verrais tu une façon de gerer cela? Est ce que la fameuse replique " je prefere que nous restions amis" est de mise?

Disons que tu peux être un séducteur dans l'âme et aimer les gens.Par exemple en soirée je peux passer des fois une demie heure en cumul à discuter avec des mecs que je ne connais pas et à déconner avec eux.La séduction ne se limite heureusement pas au sexe.A mes yeux un séducteur c'est quelqu'un de magnétique et quelqu'un de magnétique attire et pas que les femmes quand il est équilibré.

Tu peux avoir un fan club et le gèrer comme bon te semble.Par exemple la plupart de mes amies sont parties hors de la ville.Du coup il n'y en a que trois qui sont restées avec moi.L'année prochaine ma meilleure amie s'en va elle aussi hors de la ville.Du coup en ce moment les filles que je séduis j'en fais des amies pour me créer un nouveau groupe équilibré filles mecs.

Quand ça plane pour toi tu peux faire des figures libres, tester tes limites (j'ai testé trois copines à la fois c'est pas marrant ,ça demande plus d'investissement qu'une seule copine par exemple ).Le plus important c'est de savoir à chaque fois ce que tu veux, et ça c'est pas forcément évident.

Et le fait d'être un bon séducteur a tendance à rendre aveugle je pense que c'est la pire chose.Car tu es dans un trip game total et de ce fait tu ne prends plus le temps de t'écouter.

RR

Radiguet
Admin

Messages : 110
Date d'inscription : 01/05/2008
Age : 30
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://coaching-gratuit.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

default Re: j'ouvre le bal

Message par mademoiselle de maupin le Ven 9 Mai - 1:04

Sur la gestion des cibles simultanées:
je crois que ce qui est sous-entendu dans la question de Samendoza, c'est la spécificité de la position féminine dans une telle situation, à savoir:
1) le fait de ne pas avoir comme but immédiat (dans son cas) le sexe. Il s'agit ni de consommer rapidos, ni de se faire des potes ("de se créer un groupe", comme tu dis RR), mais de garder sous la main de potentiels partenaires, avec cette attirance mutuelle à conserver et entretenir. C'est très différent.
2) la gestion des clichés qui ne touchent que les femmes, soit: la gestion de son image aux yeux de la cible comme aux yeux de l'opinion (qui peut carrément influencer l'attitude de la cible):
- 5 copains/5 flirts en même temps pour une femme, si ça se sait, elle passe pour une salope. Dans le cas d'un mec, l'opinion le condamne...mais en vérité l'abondance de mythes collectifs de séducteur glorificateurs joue plutôt en sa faveur.
- le cliché de la mijaurée qui ne sait pas ce qu'elle veut
- le "je préfère qu'on reste amis" , hyper connoté, qui équivaut en règle générale à un râteau et débouche rarement sur une amitié; au point qu'il en devient inemployable.

En gros, comment être une Don Juan fille (avec les buts spécifiques au genre -pas forcément le sexe hic et nunc- et dans un contexte culturel qui juge cela monstrueux)?

En toute honnêteté, je me pose aussi la question. A nous les filles, nous fait défaut une histoire en la matière, tout comme des références littéraires/fictionnelles. (Petite remarque: il serait peut-être bon d'ouvrir un post sur la question, répertoriant les Violette Leduc, Mme de Merteuil et autres Mademoiselle de Maupin...). Quelques pistes, peut-être:

* la nécessité d'une absolue discrétion. C'est une évidence concernant les flirts entre eux (c'est la même chose pour les mecs. Quoique. Je crois pas, par exemple, que plusieurs kisscloses dans une même soirée pour une fille n'en donnent pas une image dégradante; alors que pour un mec, c'est viable, ça DHV). Mais absolue discrétion même par rapport à ton entourage. Dans la même idée, communauté de playettes, de lairs de filles, etc me semble pour l'instant assez utopique. Si Merteuil s'en est sortie presque jusqu'au bout, c'est parce qu'elle n'a pas d'amies et qu'on la croit vertueuse; elle donne le sentiment à chaque amant qu'il est pour elle le premier, la société confirme. Elle ne fait valoir son expérience qu'auprès des jeunes vierges (fille comme garçon) en y mêlant des procédés d'intimidation qui les forcent au silence. Rien à voir avec Valmont, dont la débauche est universellement connue et attirante.

* dans le but de garder ses flirts en tant que flirts un certain temps:
- le "je préfère que..." me semble totalement contre-productif, à moins que les flirts en question soient des AFC totaux. Soit ils croiront à un râteau, et les plus intelligents se barreront. Soit ils te prendront au pied de la lettre (rare) et la friendzone existe aussi pour les filles! En cas de nouveaux signes d'intérêt sexuel de ta part, aux yeux de personnes qui donnent un vrai sens au terme d'amitié, tu perdras de la crédibilité (la mijaurée de base quoi); et de toute façon, je ne sais pas si c'est très malin de galvauder la notion dans le seul but de faire durer ce qui finalement n'est pas plus qu'un flirt.
- une piste peut-être pour gérer ce succès: ne pas s'expliquer, ne rien verbaliser. Laisser la cible douter de tes buts; contourner toute demande de clarification par de l'humour, de la légèreté,de l'évanescence. Bannir le "je préfère" de même que toute caractérisation à haute voix de la situation. Refuser de lui donner un nom. Mais si le flirt en question est dans l'incertitude au sujet de tes ambitions, toi, en revanche, tu ne dois pas l'être : que veux-tu de lui? que cherches-tu en le fréquentant? Pour quoi "ratisser large"? Même si on sait que ce n'est pas, pas immédiatement du moins, le sexe, on ne saurait faire, entre soi, l'économie d'une mise au clair de ces buts.

mademoiselle de maupin

Messages : 11
Date d'inscription : 06/05/2008
Age : 31
Localisation : paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: j'ouvre le bal

Message par Sylver- le Ven 9 Mai - 12:27

Ou tout simplement assumer ce que l'on fait.

Sylver-

Messages : 5
Date d'inscription : 03/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: j'ouvre le bal

Message par samendoza le Dim 11 Mai - 21:23

Merci pour vos reponses pertinentes.

Oui, repousser sa zone de confort....j'essaye depuis une semaine, mais rien n'y fait, je n'y arrive pas. Je n'arrive pas à provoquer l'evenement à travers un EC soutenu. Je pensais que c'était parceque je n'avais croisé que des mecs qui ne m'attiraient pas, donc j'ai été plutot indulgente avec moi-même...mais non, pdt toute cette semaine , j'ai essayé, même avec des garçons moyens ou canons....je crois avoir un peu compris les raisons. J'ai peur que cela debouche sur quelquechose de concret, comme si c'etait une sorte d'engagement à une relation...Ce que pour le moment je ne recherche absolument pas!
Ce qui m'emmene à la reponse de Mademoiselle de Maupin ( joli choix de pseudo), pourquoi vouloir multiplier les flirts? Hummm...je vois ça comme un entrainement à la vie sociale....je vois ça egalement comme un entrainement pour mieux connaitre les hommes, avoir la possibilité de choisir un compagnon de vie de qualité parmi un large echantillon ( une bachelorette en somme), mieux connaitre la psychologie masculine(et humaine) pour arriver à mes fins, et n'oublions pas : pour s'amuser.

Je crois que la methode de Madame de Merteuil est toujours d'actualité : de la discretion et de l'habileté. Mais tout de même, je ne vois pas comment conserver l'interet de mes admirateurs, si à un moment je ne leur donne pas ce qu'ils cherchent : du cul!...sinon, n'importe quelle femme pourrait se targuer d'avoir du succes avec les hommes.Too easy, à la portée de nimporte qui.

samendoza

Messages : 10
Date d'inscription : 01/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: j'ouvre le bal

Message par mademoiselle de maupin le Mar 1 Juil - 11:42

Avec une conversation intéressante et un minimum d'affinités, je pense que tu peux très bien les maintenir intéréssés sans passer par des rapports sexuels! Vraiment! Si tu n'y crois pas, il faut vraiment que tu t'en persuades. C'est cette conviction qui va accroitre ta valeur à leurs yeux, et rendre pour eux inimaginable le fait de ne plus te fréquenter.

Si avec cela, tu prends garde à leur dispenser des signes d'intérêt, et à ménager, dans ces signes, une progression qui leur donne espoir, je crois que tu n'auras aucun problème à les faire patienter.

Le risque étant peut-être de provoquer des sentiments d'une part ou de l'autre... Et là, quand toi tu voudras avec l'un d'entre eux un pur plan sexe, ce sera plus difficile à gérer!

mademoiselle de maupin

Messages : 11
Date d'inscription : 06/05/2008
Age : 31
Localisation : paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: j'ouvre le bal

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum